Champs d'applications de l'hypnose par thèmes

Faire une séance d'hypnose ... Pourquoi ? 

Catégories de thèmes selon vos besoins, vos envies ou vôtre situation 
Enfant/famille, sportif/athlète - adulte/sénior

 

Bien-être & Sérénité : Retrouver un sentiment de calme et d'apaisement

Développement Personnel Retrouver  l’envie de faire un réel travail sur soi et de développer votre plein potentiel

Emotions & Douleurs : Borderline, bipolaire, autisme ... Comment apaiser les douleurs psychiques ou physiques ?

Anxiété & Phobies : Peur, angoisses, stress, dépression, burn-out ...Comment l'hypnose peut-elle vous aider ?

Liste non exhaustive

Vous pouvez nous faire part d'un autre objectif/problématique lors de notre prise de contact

Les addictions/arrêt du tabac/autres addictions

- Les troubles anxieux / peurs, phobies, anxiété, angoisses, TOC, stress

Les troubles dépressifs/dépression chronique   -   Colère   -   Burn out

Les troubles alimentaires 

Le sentiment de solitude/Les deuils - décès, ruptures, licenciement, étapes de vie,

La gestion de la douleur et des symptômes de maladies chroniques/psychosomatiques troubles physiques - lombalgie - 

Le manque de confiance en soi - Retrouver vôtre bien-être et vôtre sérénité - développement personne - méditation

 

La Dépression chronique

 Il existe plusieurs sortes de dépression. Qu’elles soient chroniques ou passagères, l’hypnose peut déjà permettre d’identifier dans quel type nous nous trouvons ou même d’identifier un état dépressif inconnu jusqu’à  ce jour. 

  Il est quand même étonnant l’énergie qu’on déploie parfois à empêcher une émotion de s’exprimer. Et la manière dont si on y prête attention, est la raison qui fait durer cet émotion, et ce mal-être résultant. Et plus on veut l'éviter, plus elle dure et plus on l’amplifie généralement. C’est un cercle vicieux qui s’installe progressivement.

Justement l’hypnose permet de donner accès aux parties ressourçantes ( la combativité, ou la résilience par exemple) chez une personne. 

  Cela permet alors de vivre pleinement ce qui doit être vécu dans un cours lapse de temps et d’accéder à l’amplification de l’état de bien-être. Le tout en s’assurant d’une écologie durable (d’être en adéquation avec son intégrité, et son entourage) chez la personne. 

Le Burn Out

Une fatigue émotionnelle dû à un travail prolongé peut très bien être traité sous hypnose. 

Avant un travail hypnotique il va être intéressant de questionner les valeurs de la personne, car le burnout  peut facilement avoir été initiée par le fait d’une valeur bafouée. 

En Plus des causes évidentes de la fatigue et des heures de travail à répétition. Et le simple fait de ne pas savoir comment agir lors d’ordre abusif de collègues ou de directeur. 

Ce qui est génial sous hypnose c’est que la personne peut se connecter à toute la modélisation ressourçante d’elle-même. Et qui sait comment agir dans l’excès d’une mise en situation externe. 

Alors une futurisation va pouvoir s’effectuer ! Qui se caractérise par un travail de visualisation créatif sous hypnose où la personne va se reconnecte à un avenir proche et stimulant qui inévitablement amène un meilleur état d’être dans l’état de présent.

La boulimie

La conséquence d’un trouble boulimique, peut être dû on a plein d’éléments extérieurs ou identitaire. Parfois même les deux. Il est évidemment important de se faire aider et de consulter un médecin spécialisé

  À fin d’avancer, une consultation en hypnose va contribuer à aider la personne vivant des troubles alimentaires. À aller éclairer une partie de sa réalité lorsque les mécanismes boulimique s’activent.       L’hypnose active et donne accès aux éclaircissements et discernement. Cela va aussi permettre à la personne de conscientiser parfois autre chose et même de prendre confiance pour aller observer une autre partie de la cause. Le travail peut prendre alors une toute autre forme inattendue et c’est souvent quelque chose de libérateur. 

Perte de l'odorat ( anosmie )

 À travers les différents état d’hypnoses, il s’agira essentiellement de sensoriel. Et dans ce domaine on va aussi s’intéresser et s’attarder sur les autres types de sens interne comme la créativité, la proprioception, l’émotion, l’intuition, l’imagination, l’inspiration...

Des fois un sens peut être déséquilibré et peut causer un autre déséquilibre à travers nos cinq sens. 

  Si la raison est de type pathologique et chronique, l’hypnose va permettre aussi d’accéder un état de conscience modifiée à fin de remodeler les souvenirs d’apprentissage de la gêne. Et d’aller questionner aussi l’équilibre global. 

  Il est tout à fait possible de pouvoir ressentir et même sentir une ou des odeurs en état de Transe. Comme se connecter à un souvenir d’enfance comme la Madeleine de Proust. Cela va remettre en cause les certitude de la perte d’odorat. 

La perte de goût ( agueusie )

Les raisons d’une perte de goût peuvent provenir de plusieurs raisons. 

Que ce soit dû à l’état de vieillesse, un accident ou une pathologie. 

  Lorsqu’une personne entre sous hypnose, dans des états plus profond. Le temps semble comme altéré, et presque à un niveau quantique ou Spatio-temporelle, l’on peut se reconnecter à pleins de moments de notre vie où l’on a éprouvé des sensations agréables de goût et d’odorat. 

  Si pour n’importe quelle raison une personne a du mal à revivre des sensations de plaisir sensoriel il est possible de créer une expérience ressource au niveau de la perte de goût également.

  Le simple fait de pouvoir se reconnecter à l’émotion  en passant par le corps et pas que par l’esprit. Des déblocage et même un début de reconstruction des mécanismes d’un sens vont se mètrent en place. Et finalement, accélérer un meilleur équilibre sensoriel.

Le sentiment de solitude

L’hypnose ericksonienne, par sa nature d’outil permettant la remise en question de croyances négatives et limitantes dans un état modifié de conscience, est un atout absolument remarquable dans le traitement du sentiment de solitude. Sentiment si courant de nos jours, où nous nous retrouvons si souvent entouré(e)s mais profondément seul(e)s, car privé(e)s d’un rapport de qualité avec des personnes qui nous aiment et/ou nous comprennent. La solitude devient particulièrement lourde lorsqu’elle nous affecte dans notre estime, et ainsi contamine tous nos sentiments en les teintant de cette perception diffuse que nous ne sommes pas complet(e)s, tronquant nos joies et diminuant nos petites victoires quotidiennes jusqu’à leur donner un goût de défaite.

Il convient alors de traiter différents points d’achoppement, par l’hypnose ericksonienne, afin d’éliminer un à un les obstacles les plus sérieux s’opposant à une vie sociale apportant joie et satisfaction.

 

Être entouré(e) de nombreuses personnes (en famille, au travail) mais ne ressentir de connexion de qualité avec aucune de ces dernières, voilà bien une situation fort courante qui fait l’objet de nombreuses remises en question et thérapies. L’hypnose permet un travail en profondeur sur ce thème, mais, avant toute chose, il convient de distinguer les thématiques psychiques des thématiques physiologiques. Rappelons donc que certains symptômes pouvant faire partie, de manière plus ou moins directe, d’un sentiment de solitude peuvent requérir l’attention d’un médecin. Mentionnons par exemple les troubles alimentaires très ancrés ayant déjà perturbé le bon fonctionnement de l’organisme, les carences, les dépressions, pour n’en nommer qu’une poignée. Toutes ces thématiques nécessitent l'œil attentif d’un médecin pour le traitement des facteurs les plus physiologiques, et cette étape ne saurait être omise ou négligée.

 

Une fois ces précautions, vérifications et traitements (si nécessaires) mis en place, il est possible de se concentrer sur l’esprit. Évoquons donc maintenant certaines des grandes problématiques rencontrées lors de la séance thérapeutique, les thématiques les plus récurrentes dans les séances d’hypnose ayant trait à ce sentiment de solitude. La première thématique que nous aborderons est tout à la fois d’une apparente simplicité, et, en réalité, d’une extrême profondeur : Il s’agit du choix de l’autre, du choix de l’entourage. En effet, les critères de ce choix sont la manifestation la plus nette et visible d’habitudes, de croyances, que nous élaborons (souvent sur le très long terme) sur ce que nous pensons mériter, sur ce que nous pensons identifier comme les qualités nécessaires aux personnes qui nous sont proches. Les conversations avec le praticien en hypnose, les questionnements internes qui en découlent, et l’état modifié de conscience sont autant d’outils pour accéder à ces croyances, les remettre en question et les fragiliser (si elles sont inefficaces ou néfastes), pour que le patient soit en mesure de faire, à son rythme, la mise au point qu’il désire.

 

Un autre des thèmes récurrents dans le traitement, par l’hypnose, du sentiment de solitude sera inévitablement le rapport à autrui. En effet, une fois encore les croyances abondent (et diffèrent énormément) lorsqu’il s’agit de définir ce que serait un rapport à autrui réussi. Ces définitions divergent même très largement au sein d’un même esprit, puisque nous accordons bien souvent des égards fort différents aux gens que nous appelons nos parents, nos amis, et nos relations sentimentales. De nouveau, le travail du praticien et, plus encore, du patient (car c’est bien lui qui est l’acteur principal de la thérapie par l’hypnose) est de décortiquer les croyances qui forment les attentes dans une relation. Il s’impose aisément à beaucoup que ce que l’on attend d’un ami n’a rien à voir avec les attentes qui sont les nôtres lors d’une relation sentimentale. Mais ces critères deviennent très surprenants lorsque l’on entrevoit que les personnes que nous recherchons n’ont pas du tout les mêmes attentes que nous, que les sujets qui nous obnubilent les laissent profondément indifférent(e)s, et vice versa. Les mises au point face à l’altérité sont toujours extrêmement prégnantes et fructueuses.

 

Mais l’élément le plus fascinant et surprenant de tous demeure le rapport à soi, pour la bonne et simple raison qu’il englobe très largement tous les autres. Les raisons et critères qui nous font choisir la compagnie, nous poussent à la dédaigner, à la trouver insatisfaisante, ou à la trouver indispensable sont les fruits de l’édifice de notre histoire, consciente et inconsciente. Le praticien en hypnose ouvrira à son patient l’accès à ces critères, et, par la remise en question inconsciente, les changements peuvent être aussi éblouissants que soudains. Doté d’une vision plus claire de ses valeurs, un patient peut renoncer à certaines de ces quêtes de compagnie, ou encore définir bien plus clairement leur place exacte.

La colère

Il est important de vivre une émotion telle que l’énervement pour ne pas surchauffer intérieurement des fois.

Les enfants savent très bien pleurer , s’énerver, crier de joie ou pleurer devant tout le monde. 

Et en grandissant on a appris socialement que ce n’était pas bien inconsciemment. 

Il est très simple en hypnose d’apprendre la gestion des émotions pour à la fois mieux les vivre et mieux y réagir lorsqu’il est vraiment nécessaire d’en vivre une.

Il peu t’être question aussi qu’une personne n’accepte pas de vivre ses émotions devant les autres afin de se protéger. 

Il va alors être possible en entrant sous hypnose de créer des souvenirs désagréables en souvenir ressourçant. Il se peut  aussi que les personnes vivent une émotion alors qu’en fait elles auraient besoin d’en vivre plusieurs d’affilée. 

Tout est possible lorsque une personne se laisse le droit de passer à travers l’acceptation. Et la transe hypnotique permet de vivre déjà cela à un certain niveau inconscient.

La lombalgie

La lombalgie est un terme fort large que nous pourrions aisément redéfinir par de nombreuses catégories de douleurs touchant cette jonction centrale du corps humain, qui supporte beaucoup de poids et de stress de par sa situation de support de la colonne vertébrale. La santé des disques intervertébraux est souvent la clé de voûte de cet édifice complexe, la courbure (ou plutôt, les courbures) de la colonne vertébrale joue également un rôle primordial par une action d’allègement des tensions subies, le tonus et la souplesse musculaires peuvent eux aussi être cruciaux. L’hypnose ericksonienne offre toute une palette d’axes de travail pour traiter ces différentes difficultés, la douleur, bien entendu, mais bien plus que cela, car la zone lombaire est une articulation si centrale que l’inconfort y devient très souvent synonyme de limitation de la mobilité. La douleur, et parfois même l’anticipation de la douleur, car, qui souhaiterait aller au-devant d’une douleur si mal placée qu’elle gâcherait aisément toute une journée? La thérapie visera donc toujours à dégager des marges de manœuvre pour venir à bout de ce problème, qui, lorsqu’il s’ancre en nous et limite ainsi notre mobilité, a la fâcheuse tendance de remettre en question notre perception de nous-même.

Les addictions

Peu importe ce qui déclenche l’envie ou le besoin excessif. En hypnose, parfois il va être intéressant de jouer avec le ou les déclencheurs de besoin qui cause la gêne chez la personne. 

Parfois lorsqu’une personne a tout essayé pour arrêter par exemple de fumer. Il peut être judicieux de tester l’inverse de créer une autre addiction.

Une autre envie.

Et s’amuser à créer de nouveaux mécanismes intérieur et observer comment ils ont été mis en place après.

Le paradoxe étant que des fois la personne ayant tout le temps peur que ça ne fonctionne pas aura cette fois-ci peur que cala fonctionne !

Et si le problème est identitaire alors il va être important d’aller par plusieurs étapes. À fin d’accéder à un changement agréable et progressif.

Évidemment chaque personne est différente et chaque travail sera différent. 

L’Hypnose accompagnera parfaitement quelqu’un pour aller le laisser se nourrir de ses propres solutions. Lesquelles vont émerger et qui vont l’aider à faire mieux encore. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

«  Il n’y a rien à ajouter chez une personne, il faut juste lui faire confiance » 
Milton Ericsson

Je suis un praticien en hypnose et non pas un Hypnothérapeute.

J’ai entièrement confiance en la personne qui est en face de moi. 

Je l’écoute dans toute son intégrité et avec un œil d’enfant je vais l'aider à  découvrir son propre fonctionnement. 

Mon accompagnement